Les différentes générations de mécha en Unlimited

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les différentes générations de mécha en Unlimited

Message par Gamemaster le Ven 1 Jan - 4:01

Mécha classiques:
Première génération de mécha:

Créés pour fournir une réponse aux armées blindées qui dominaient les champs de bataille, ces premiers mécha furent l'atout des peuples ayant accès à des terrains accidentés, où les mécha évoluent avec bien plus d'aisance que des blindés à roues ou à chenilles. 
Leur développement daterait des environs de l'an -10 mais aucune date précise ne pourrait être donnée car plusieurs peuples revendiquent les premiers prototypes, comme les premiers à avoir déployé un prototype ou ceux dont le prototype a été fonctionnel le plus rapidement. La seule chose sûre est qu'en -7 ils commencèrent à être revendus à grande échelle, en faisant une machine commune à toutes les batailles où elles pouvaient avoir une carte à jouer.
Cette première génération n'a en soi pas grand chose de spectaculaire; les mécha qui la composent ne sont pas particulièrement rapides, polyvalents, solides ou puissants, leur avantage leur vient de leur stabilité dans des terrains où des blindés ne pourraient même pas espérer évoluer et dans leur capacité à pouvoir se déplacer latéralement sans la moindre encombre.
Leur équipement standard se composait simplement d'une mitrailleuse et d'un lance-grenades, qui, adaptés à la taille de ce mécha, fournissent à celui-ci une capacité de destruction équivalente à celle d'un char moyen.
Deux variantes principales de structure se font connaitre lors de cette première génération, le modèle standard, équipé d'un énorme système de refroidissement sur son blindage arrière qui se trouve être son plus grand avantage ainsi que son plus grand défaut puisque la plupart du temps sa destruction signifie que l'engin est immobilisé ou détruit, et le modèle blitz, qui ne possède pas ce système de refroidissement complexe mais simplement quelques ventilations, lui permettant de ne pas se faire immobiliser aussi facilement au prix d'une autonomie de combat réduite à moins d'une heure avant de devoir s'arrêter pour refroidir, blindage ouvert.

Seconde génération de mécha:
Après le déploiement de la première génération de mécha les véhicules sur les champs de bataille ont commencé à devenir de plus en plus lourds, pour compenser le manque de mobilité qu'ils avaient par rapport au mécha avec une puissance de feu et un blindage rendant ceux-ci obsolètes en un contre un. 
Les premiers prototypes de la seconde génération, déployé en l'an 3 par la HMI (Heavy Metal Industries) rend parfaitement aux mécha leur rôle sur le champ de bataille en leur offrant une puissance de feu et une mobilité supérieure.
Lorsqu'ils sont déployés à grande échelle en l'an 9 leurs caractéristiques ont encore évolué afin de devenir l'un des principaux acteurs des guerres qui suivront.
En effet, leur système de refroidissement a été changé afin de leur laisser plusieurs heures d'autonomie, correspondant à la durée de leur cellule énergétique, sans avoir un point faible aussi évident que le modèle standard de la première génération. La seconde innovation principale est l'apparition d'une arme de corps-à-corps, une lame énergétique pour être précis, leur permettant d'éliminer des chars extrêmement lourds s'ils parviennent à arriver au contact. Le reste de l'armement a aussi été légèrement modifié, le lance-grenade se retrouvant remplacé par un canon équivalent à celui d'un char léger et la mitrailleuse par plusieurs mitrailleuses de plus petit calibre.
Détenant le monopole de cette seconde génération, HMI n'a développé qu'un seul modèle afin de leur permettre de développer d'autres véhicules parfaitement adaptés à la lutte contre ces mécha par la suite.

Troisième génération de mécha:
Profitant de l'engouement pour ses mécha et armes anti-mécha la HMI décide de frapper encore un coup en développant des mécha encore plus aboutis et c'est ainsi qu'est née la troisième génération de mécha, dont les prototypes fonctionnels voient le jour en l'an 15 et dont les premiers modèles sont commercialisés en 18.
Ces nouveaux mécha, en plus de posséder des caractéristiques générales supérieures à celles de la génération précédente, misent encore plus sur leur rôle d'attaquants rapides et d'assassins terrestres, comme le sont les appareils de chasse avec les bombardiers dans les airs.
Ils sont en effet équipés de propulseurs leur permettant, selon les modèles, de faire des accélérations monumentales, des sauts titanesques ou même d'être déployés depuis les cieux et d'utiliser leurs propulseurs afin de se stabiliser et de ralentir leur chute. 
L'arrivée d'appareils aussi mobiles et puissants mais fragiles change le cours des stratégies militaires, là où les unités et véhicules avaient tendance à être dispersés ils ont commencé à être rassemblés afin de se protéger des assauts éclairs. 
Si les modèles des coques de la troisième génération sont plus ou moins similaires, aux propulseurs près en général, leur armement est toutefois bien plus varié en plus d'être détaché du blindage de leurs bras, leur permettant de changer d'arme en combat et donc de profiter plus de possibilités en combat.

Quatrième génération de mécha:
Sous la direction de Judgement, HMI lance la production d'une quatrième génération de mécha dont les tests commenceront en 26 avant leur déploiement dans toutes les forces de Judgement en 28.
Il s'agit de la première génération de mécha entièrement adapté au combat spatial, leur donnant une polyvalence à toute épreuve.
Ces appareils, bien plus adaptés aux guerres de longue durée du à leurs systèmes de refroidissement et de stockage d'énergie, commencèrent rapidement à dominer les divers champs de bataille, menant des entreprises à se fournir leurs plans et à les copier.
C'est donc en 30 qu'apparaissent les premiers mécha de la quatrième génération en dehors de Judgement et en 33 qu'ils deviennent le modèle standard de mécha.
Leur particularité principale est la multiplication de leurs propulseurs, leur permettant des impulsions et des déplacements rapides dans n'importe quelle direction et bien que ces déplacements soient relativement courts ils leur permettent de devenir les appareils monoplaces les plus dangereux des champs de bataille.

Cinquième génération de mécha:
Déployés en 35 par Néo Judgement lors de leur blitzkrieg et construits par un assembleur privé travaillant uniquement pour Néo Judgement (la Néo Metal Industry), les mécha de la cinquième génération sont l'atout principal des flottes de Néo Judgement.
Cette génération de mécha a pour principale particularité d'avoir un pilote situé à l'extérieur de son blindage. Le pilote se situe en général dans un vaisseau de guerre d'où le pilote manipule son appareil depuis une armure lui permettant de transmettre ses mouvements au mécha, donnant les mécha les plus maniables et les plus réactifs de l'histoire. 
De plus, les connexions prévues par cette armure permettent au pilote de manipuler les systèmes supplémentaires par la pensée et d'avoir une vision périphérique, retirant le principal point faible qu'avaient les anciens mécha.
Ces mécha seront ensuite déployés en plus grande quantité lorsque Salazar Daraster fonde l'Unlimited uni et que la NMI prend le monopole des industries lourdes grâce au soutien de Salazar, absorbant la HMI au passage.

Sixième génération de mécha:
Suite à la montée de violence dans le Grand Unlimited, les forces de l'Unlimited uni se sont adaptées et ont répondu en déployant les premiers prototypes de la sixième génération en 41.
Similaires à la cinquième génération, aux réajustements technologiques près, ils ne se distinguent presque que par l'apparition d'un noyau magique dans leur système. Ce noyau, chargé de magie par des technomages, permet à ces armures d'embarquer des sorts, qu'ils soient offensifs, défensifs ou utilitaires, sur le champ de bataille, les rendant capables sur le seul plan où ils ne pouvaient absolument rien.
Les résultats des premiers tests furent concluants et la sixième génération devient très rapidement le modèle standard de toutes les armées de l'Unlimited uni, en 44 pour être précis.


Septième génération de mécha:
La septième génération, qui n'est plus ou moins qu'une réadaptation technologique de la sixième, particulièrement poussée au niveau des noyaux magiques qui sont plus nombreux, fut testée en 52 et déployée à grande échelle en 53, permettant à l'Unlimited uni de prendre un avantage net sur les races du Grand Unlimited qui misaient particulièrement sur la magie.



Mécha mages:
Génération alpha de mécha:
En plus de la cinquième génération, le blitzkrieg de Salazar Daraster amène une nouvelle génération de mécha sur les champs de bataille, la génération alpha. 
Il s'agit plus ou moins de mécha de la cinquième génération customisés afin d'inclure un circuit magique similaire à celui des humanoïdes, les rendant virtuellement capables de lancer des sorts.
N'étant toutefois pas capables de capter eux-même les courants magiques ils utilisent leur pilote, situé dans le mécha, contrairement aux autres mécha de la cinquième génération, comme capteur magique.
Les pilotes mages devinrent un nouveau type d'unité d'élite des armées de Néo Judgement puis de l'Unlimited uni, rapidement appelé les Exo-paladins.
Particulièrement complexes et coûteux à produire Néo Judgement n'en arma qu'une dizaine et l'Unlimited uni qu'une vingtaine de plus.


Génération beta de mécha:
Déployés pour la première fois en 47, lors des premiers tests en combat réels, la génération beta est un ajustement technologique de la génération alpha. Ce modèle est toutefois basé sur la sixième et non plus sur la cinquième génération de mécha, mis à part le fait qu'ils n'ont un noyau magique rempli d'énergie pure, leur servant de réserve supplémentaire plutôt que comme réserve de sorts précis. 
Comme pour la génération alpha le pilote est toujours à bord, servant de capteur magique à son appareil.
Au vu de la violence des guerres les moyens investis dans cette génération furent plus grands, permettant à un petit millier de ces appareils d'être déployés en 50.

Génération ceta de mécha:
Le premier prototype de cette génération de mécha, dont les caractéristiques générales sont calquées sur celles de la septième génération, ne fut déployé qu'en très petite quantité, par Diamor Daraster lorsqu'il accéda au pouvoir, en 57.
Leur prix de développement extrêmement élevé a tout de même limité leur déploiement, ne leur permettant d'en déployer qu'une dizaine.

Génération omega de mécha:

Déployée lors de la première incursion de la flotte inconnue contre l'Unlimited uni en 60, la génération omega est composée de mécha révolutionnaires. 
Ils semblent être au croisement entre la septième génération, et la génération ceta, les productions d'autres races du Grand Unlimited.
Les technologies composant les mécha de la génération omega surpassent en tous points ceux des autres mécha de l'Unlimited, plus rapides, plus maniables, plus réactifs, plus puissants, conduisant mieux la magie ils forment une espèce de seconde peau pour leur pilote, seconde peau qui leur conférerait une puissance presque sans limites. 
Ils sont même équipés de réacteurs sub particulièrement stables leur permettant d'alterner rapidement et presque à volonté entre le sub et l'espace réel.
Les méthodes de fabrication et le coût de celle-ci sont toutefois la raison pour laquelle leur nombre est extrêmement réduit, trois en 60, un quatrième en 61 et le cinquième n'arrive qu'en 62 lorsque l'Unlimited uni se tourne à nouveau vers la conquête totale du Grand Unlimited.

Gamemaster
Admin

Messages : 32
Date d'inscription : 30/11/2015
Age : 23

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum